Virée des Laurentides

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Virée des Laurentides

Message  steve painchaud le Mar 05 Aoû 2014, 21:15

Vendredi, j’ai fait le taxi pour ma fille et ses amis.  Pendant qu’ils allaient faire trempettes aux glissades de Saint-Sauveur, j’allais avoir quelques heures à tuer.  En bon amateur que je suis, s’était l’occasion rêvée de visiter les micros du coin.  Hurry go!  Cap vers Mont-Tremblant.  


Premier arrêt : « Le Baril Roulant »
http://barilroulant.wordpress.com/

Tant qu’à passer par là, il me fallait arrêter à Val-David.  J’avais identifié la présence de cette micro en faisant quelques recherches sur le net.

J'arrive sur place  à 11 :30 mais ça n’ouvre pas avant midi.  Soit, j’en ai profité pour me claquer la visite des « 1001 pots ».  Pas vraiment mon style mais c’était en face et ça avait l’air d’une attraction prisée.

Bon, enfin l’heure de la bière…  En arrivant au débit, j’avais un peu l’impression de prendre le staff de cour.  Peut-être pas habitués de voir un « addict » arriver à midi pile…  Bref, j’ai eu tout de même droit à un bel accueil.  

Beaucoup de bières au tableau mais peu provenant de l’endroit.  On m’explique que l’organisme (coop) est en processus d’acquisition de permis de brasage pour un local extérieur.  Pour le moment, ils tiennent deux de leurres bières brassées à même les installations des « Brasseurs du monde ».  Bon bin, autant goûté au deux…

La première que je m’enfile est la « Hopa! » (Saison houblon citra à 6%).  Une blonde un peu trouble avec des notes plutôt surettes.  Buvable sans plus.  

Mon deuxième vers de dégustation était la « Barbe rouge » (Rouge des flandres à 7%).  D’amblé, on m’avise que c’est une bière élevée en baril de vin rouge et qu’il faut m’attendre à quelque chose de « torqué ».   Ok, chu capable d’en prendre… Une gorgée me suffit pour réaliser que ça n’a rien de tapageur.  C’est une bière carrément surette et sans effervescences.  Je la termine pour la forme.

Pour résumer, je n’ai pas été impressionné du tout.  Dommage parce que l’endroit a un charme indéniable et le personnel aussi.  Sans compté la beauté de ce village laurentien…  

Après un peut plus de maturité en tant que brasseur, j’imagine que la qualité brassicole va augmenter.  

À revisiter dans un an ou deux.


Deuxième escale : La Microbrasserie Saint-Arnould
http://www.saintarnould.com/index.php

Des trois destinations au planning, cette dernière me semblait la plus intéressante.  Les échos reçus me prédisposaient à de belles choses.

Côté look, c’est assez réussi (si on oubli le fait que c’est collé sur la 117 et un méga IGA).  Je garde le focus sur la bâtisse et j’y entre.  Le décor est chaleureux et me fait penser à la micro du Bedondaine de Chambly.  Des bouteilles de toutes sortes tapissent les murs.  Un petit musé en soit.  

Il est environ 13h30 un vendredi et les vacances de la construction bat son plein.  Curieusement, il y a que deux serveuses pour assurer le service du plancher et de la terrasse.  Une fois assis, j’ai la visite d’une d’elle qui me fait tout de suite sentir le rush.  Les joues en sueurs, elle me presse de lui faire ma commande.  Le service est carrément « garroché » et sa casse mon plaisir.  Bonjour l’ambiance…

Sans trop accrocher, je me concocte un petit plateau de dégustation avec l’aide du menu.  Comble de misères, la plupart de mes choix ne sont pas disponibles.  J’ai dû faire avec les conseilles d’une « sommelière » qui en avait que faire.  

De retour à ma table, j’ai droit à mes 4 verres de dégustation sans savoir au juste quelle bière est la quelle.   Difficile de se repérer dans ce contexte…  Bref, je vais rester poli pour le reste.

J’en ai été quitte pour une expérience qui était loin de ce que je pouvais m’imaginer.  Pour moi, c’est un rendez-vous manqué…

Certains me diront que je suis mal tombé…  Peut-être mais ça laisse une très mauvaise impression.

Sur une note plus positive, je dois reconnaître que les bières étaient d’un autre calibre.  Mieux définies et équilibrées que ce que j’avais goûté plus tôt.  

Décevant de ne pas avoir pu apprécier le tout comme il se doit.  Heureusement qu’il me reste l’option d’expérimenter les produits de la brasserie dans le confort de mon salon.  Beaucoup moins rushant…


Dernier arrêt : « Micro La Diable »
http://www.microladiable.com/fr/biere.html

Hichhhh!  Déjà 14h30 et je dois aller chercher les ados vers 16.  Vite au village piétonnier de Tremblant.  Good show, j’ai une place de stationnent à coté de La Diable.

Le cadre est plutôt enchanteur et il est difficile de ne pas sentir le beat des vacances.  Les commerçants de la place se démènent comme des GEO pour te faire vivre une belle expérience.  Dès mon arrivée sur place, je suis pris en charge de belle façon.  

Super!  Je me commande une « Sacrilège » (genre de Barley wine fort en alcool).  Ouff!  Je me délecte enfin et tout est là.  L’ambiance, le soleil, une bonne peinte et un gros casseau de frittes.   Au terme de cette virée, j’arrive finalement au résultat escompté (l'impression que ma tournée en vallait la peine).


Je me promets bien de refaire ce genre de road-trip.  J’attends juste que l’occasion se représente.  

PS : Pardonné la longueur du récit.  J’aurais dû appeler ça « Une journée dans la vie d’un passionnée de bières micros ».


Dernière édition par steve painchaud le Mar 05 Aoû 2014, 21:59, édité 1 fois
avatar
steve painchaud

Messages : 197
Age : 49
Date d'inscription : 03/03/2014
Localisation : Montréal/Ham-Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Virée des Laurentides

Message  SciYan le Mar 05 Aoû 2014, 21:49

Belle virée
avatar
SciYan
Admin

Messages : 1832
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2010
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum