Implications pratique d'une règle de physique...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Implications pratique d'une règle de physique...

Message  TiPov le Sam 04 Avr 2015, 09:24

Bonjour groupe!

Alors donc j'ai fait une brassée cette semaine et tout c'est bien passé, sauf qu'après six heures après l'ensemencement... rien. Par expérience, avec de la levure sèche, un taux de sucre pas trop haut, et des conditions favorables, elle devrait être partie depuis longtemps (au moins timidement).

BREF! On se creuse les méninges à savoir où cé que cé que j'ai fait une gaffe...

Le chaud monte et le froid descend; tel est la règle de la physique tel que je l'ai appris, mais décidément pas appliqué...

Une fois le bouillage terminé et que mon wort-chiller a été stérilisé, j'ai arrêté le rond de la cuisinière et parti l'eau froide pour refroidir le moût. Après vingt minutes, avec de l'eau à moins de 10c, c'était assez... J'ai transféré le moût dans ma cuve et aspergé ma levure.

Jusque là c'est bon.

MAIS! Le moût à l'intérieur de ma cuve d’ébullition fait disons 12 pouces de haut et mon wort chiller est 7 pouces de haut. ET PARCE QUE LE CHAUD MONTE ET LE FROID DESCEND, le 5 pouces qui n'a pas touché au wort chiller était encore à 100c alors que le bas était à environ 10c... Ouep. En mélangeant le tout dans ma cuve, je me suis retrouvé avec un moût à 40~50c, trop chaud pour ma levure... J'AI TUER MA LEVURE PAR MON INCOMPÉTENCE!!! (J'en ai presque pleuré)

Cette situation aurait pu être facilement évitée si:
- J'avais brassé le moût avec mon wort chiller.
- J'avais ajusté la hauteur de mon wort chiller pour qu'il soit à la hauteur du moût.


Ce message est un cris du coeur pour sauver la vie de millions d'autres petites levure, mort inutilement... Sourire
avatar
TiPov

Messages : 131
Date d'inscription : 10/11/2014
Localisation : Saint-Hyacinthe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Implications pratique d'une règle de physique...

Message  ktrb le Sam 04 Avr 2015, 11:55

TiPov a écrit:

MAIS!  Le moût à l'intérieur de ma cuve d’ébullition fait disons 12 pouces de haut et mon wort chiller est 7 pouces de haut.  ET PARCE QUE LE CHAUD MONTE ET LE FROID DESCEND, le 5 pouces qui n'a pas touché au wort chiller était encore à 100c alors que le bas était à environ 10c...   Ouep.  En mélangeant le tout dans ma cuve, je me suis retrouvé avec un moût à 40~50c, trop chaud pour ma levure...  J'AI TUER MA LEVURE PAR MON INCOMPÉTENCE!!!  (J'en ai presque pleuré)


Les températures dont tu parles, est-ce que tu les as mesurées, ou bien ce sont des hypothèses?

Même si les liquides chauds (densité plus faible) ont tendance à rester davantage en surface comparativement aux liquides froids (densité plus élevée), on parle ici d'un volume de 12 pouce de haut, et seulement ±1/3 du moût n'aurait pas été exposé à ton wort chiller... même sans agiter, j'ai l'impression qu'il y a quand même transfert de chaleur (moins efficace qu'en brassant, mais bon). Ça me surprendrais qu'il y ait une différence de température de 90°C entre le dessus et le fond de ta cuve.

Je crois pas que tu sois si pire que ça, au pire tu nous en reparleras dans 12-24 heures!
avatar
ktrb

Messages : 19
Date d'inscription : 25/08/2014
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Implications pratique d'une règle de physique...

Message  voisin le Dim 05 Avr 2015, 02:51

Ps la biere que lon a brasser ensemble qui est la meme que tu vien de brasser elle ma prit plus de 18hrs a partir en fermentation cher ns etant placer a 15 degree mais la biere elle arrivais de cher toie.... et exactement 2 semai e plus tard elle na toujour pas fini sa premiere fermentation .... sans vouloir parler de se que je ne conais pas beacoup mais petre juste lui laisser le temps
avatar
voisin

Messages : 32
Date d'inscription : 17/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Implications pratique d'une règle de physique...

Message  TiPov le Mar 07 Avr 2015, 16:44

Vous avez peut-être raison, c'est vrai que j'ai utilisé une levure que je n'utilise pas d'habitude... Mais je vous le dit, la température au bas du chaudron était glacial (l'eau en mars frise le 4 degré) et le dessus, et bien je me brûlais les doigts!
avatar
TiPov

Messages : 131
Date d'inscription : 10/11/2014
Localisation : Saint-Hyacinthe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Implications pratique d'une règle de physique...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum