Seul comme un grand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Seul comme un grand

Message  steve painchaud le Dim 21 Juin 2015, 12:37

Question d’agrémenter le forum en période creuse, je vous propose un petit résumé de mes premières avancées en tout-grain.  

Prise 1 :

Dans un premier temps, j’ai eu l’opportunité de tester mon nouvel  équipement avec un membre du forum.  Le genre de gars qui me fallait pour me lancer…  Je le remercie d’ailleurs.

J’avoue que tout c’est assez bien passé et laissait présager une bonne récolte.  Malheureusement pour moi, la « sauce » c’est gâtée à la toute fin.  

En phase d’embouteillage, j’ai oublié de déconnecter le blow-off de mon fermenteur « pseudo conique » et le mélange de Star-San c’est mis à gicler dans ma bière.  Pas besoin de vous dire que mon chien était mort.  


Un petit aperçu du setup en faute :




Heureusement pour mon mentor, sa part du gâteau avait fermenté en lieux sûr.  Une bonne vielle tourie de 18 litres avec tout ce qu’il y a de plus basic.  Petit transvidage en keg et il à pu parti avec un dû bien mérité.

De mon côté, j’en ai été quitte pour un enseignement de maître et la certitude de ne plus faire deux fois la même erreur.  Pas si mal quand on y pense…


Prise 2 :

Encore affecté par l’épreuve initiale, j’ai eu un peu de mal à me relancer.  D’autant plus que j’allais devoir compter sur bibi cette fois.  On ne peut pas toujours se fier à autrui, mais je me suis tout de même tété une recette pour partir.  

La voici :

10-A American Pale Ale

Size: 45.0 L @ 20 °C
Efficiency: 85,0%
Attenuation: 80,0%

Original Gravity: 1.060 (1,045 - 1,060)
Terminal Gravity: 1.012 (1,010 - 1,015)
Color: 12.67 (5,0 - 14,0)
Alcohol: 6.32% (4,5% - 6,2%)
Bitterness: 43.4 (30,0 - 45,0)

Ingredients:
10 kg (94.3%) Maris Otter - added during mash
0,6 kg (5.7%) 2-Row Caramel Malt 80L - added during mash
30,0 g (17.6%) Simcoe (13,0%) - added during boil, boiled 60 m
20,0 g (11.8%) Simcoe (13,0%) - added during boil, boiled 20 m
40,0 g (23.5%) Cascade (6,4%) - added during boil, boiled 20 m
80,0 g (47.1%) Cascade (6,4%) - added during boil, boiled 5 m

Mash in - Liquor: 26.5 L; Strike: 76.85 °C; Target: 69 °C
sparge - Sparge Volume: 30.17 L; Sparge Temperature: 81 °C



Malheureusement, lors de mon magasinage, La Choppe à Baroque avait à peu près rien de concordants.  J’ai dû improviser pour le malt, le houblon et les levures.  Pour rendre la chose encore plus compliqué, j’ai passé cette nouvelle liste de matériel au lavage.  À part de me souvenir avoir pris du Sorachi Ice comme houblon, je ne sais que dalle du grain de remplacement.  Ayant attendu plus de trois semaines entre mes achat à la date de brassage, je me voyais mal appeler à la choppe pour questionner le vendeur.  J’ai moi-même du mal à me souvenir de la date de fête à ma blonde…

Bref, j’allais verser dans le gros « free style ».   Après tout, mon objectif était d’abord de me refamiliariser avec le processus de brassage au plus sacrant. Pas question de scraper l’enseignement reçu plus tôt.  


Bon!  Fini le bla bla.  Passons au brassage tant attendu.

Après avoir « striké » mon eau de départ à bonne température, il m’a été difficile d’obtenir le target pour un mash parfait (3-4 Fahrenheit de moins).   J’ai eu beau balancer 2 litres de plus avec de l’eau à 80° C mais ça eu peu d’effet.   Vous auriez fait quoi à ma place?  

Une heure d’attente m’a tout de même permis d’obtenir un test d’iode concluent.   J’allais pouvoir passer à la recirculation et au rinçage.  Deux étapes qui se sont très bien déroulées.  Par contre, voyant que j’allais être un peu short dans ma quantité de moût à faire bouillir, je me suis permis d’ajouter 4 litres d’eau au rinçage.  Est-ce grave docteur?

Autre irrégularité, j’ai mis un couvert sur le boil en période de pré-chauffe et le temps de m’en rendre compte, il y avait un peu de condensation qui coulait dans le mélange.  Comme j’ai déjà lu que ce n’était pas terrible, ce n’était rien pour bâtir la confiance.  

Pas le temps de me morfondre avec ça donc j’ai attaqué la corvée de nettoyage dès l’ébullition en prévision de reste.   Une christi de bonne job ça, hen???

Puis, est venu le temps de refroidir, mettre en fermenteur et ensemencer.   OUFFF!!!  Il était temps.

Pas facile les premières…  J’avais l’impression de m’être claqué un chiffre de 8 heures.  Meton que je me serais passé du clean up mais fallait bien que quelqu’un le fasse.

En gros c’est ça.  Reste à surveiller la fermentation de prêts.  Celle-ci semble bien se passer après 6 jours d’inoculation.  À ce propos, j’ai mis deux sortes de levures.  Un bac avec de la sèche (Safale US-05) et l’autre avec une levure liquide (Euro Ale Yeast).  J’aimerai bien y voir une différence au final…

Reste à voir si j’aurai la présence d’esprit de déconnecter le blow-off de ma cylindro cette fois-ci.

Histoire à suivre…

PS : Pour ceux qui se demanderaient avec quel matériel je brasse, ce lien vous en dira pas mal :
http://passionnesdelabiere.forumactif.org/t2241-ca-sent-la-biere
avatar
steve painchaud

Messages : 197
Age : 48
Date d'inscription : 03/03/2014
Localisation : Montréal/Ham-Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seul comme un grand

Message  SciYan le Dim 21 Juin 2015, 21:05

Je trouve que tu t'en sors très bien. Une couple d'ajustement dans les volumes, peut être une check list pour pas skipper des étapes et le tour est joué. Pour le nettoyage, tu viens d'apprendre que faire de la bière, c'est faire de la vaisselle, beaucoup de vaisselle Content

Avec le temps, tes journées de brassage vont racourcir. Je me rappel à mes débuts, on était 2 et on devais prendre facile 7-8h pour une batch et on était brulé. Maintenant c'est moins de 5h et je suis encore en forme.
avatar
SciYan
Admin

Messages : 1832
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2010
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seul comme un grand

Message  anorak le Lun 22 Juin 2015, 21:08

Ça me rappelle mes débuts. Si ça peut te consoler ou plutôt t'encourager, j'ai fait pas mal de gaffes moi-même à mes débuts. Un exemple : j'embouteille, je capsule toutes mes bouteilles... pour m'apercevoir que j'ai oublié de mettre mon dextrose... Je m'en suis sorti cette fois-là en ajoutant deux grammes de dextrose par bouteille. Ça a marché!

J'en suis encore à mes débuts et j'apprends encore beaucoup de choses. Notamment en fréquentant ce groupe. Et je fais encore des gaffes...

Mais c'est l'fun en tabarnouche! C'est passionnant et la fierté et la récompense quand tu t'en débouche une et qu'elle est bonne...
avatar
anorak

Messages : 121
Date d'inscription : 03/03/2014
Localisation : Marieville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seul comme un grand

Message  jagged le Mar 23 Juin 2015, 22:48

Ne lâche pas, même les micros qui roulent depuis des années font des erreurs!!! Même chose ici, mes premières journées de brasse m'épuisaient totalement.
avatar
jagged

Messages : 1172
Date d'inscription : 09/10/2010
Localisation : Ste-Adèle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seul comme un grand

Message  LaTaupe le Mar 23 Juin 2015, 23:35

Haha merci d'avoir partagée ta première expérience, ça me rapelle effectivement mes déboires de débuts de brassages !

Lâche pas, tu as un super beau set-up et j'aime ta créativité économe pour ton fermenteur-conique / dame-jeanne !! La batch suivante va être meilleure Content
avatar
LaTaupe

Messages : 1867
Date d'inscription : 27/07/2010
Localisation : Alma

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seul comme un grand

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum